Organisation de l'ascension et du voyage Kilimandjaro

Cette page a pour but de partager notre expérience dans l'organisation de l'ascension du Kilimandjaro.

Meilleure période au Kilimandjaro

Avant tout il nous a fallu définir quelle est la meilleure période de l'année pour effectuer cette ascension en fonction de la météo du Kilimandjaro.
Il existe en fait deux périodes propices pour se rendre au Kilimandjaro :

  • La période s'étendant de janvier à mars, assez froide ce qui augmente les chances de neige. Les averses sont peu fréquentes et l'air clair permet d'admirer les magnifiques paysages. C'est aussi une période plus calme que :
  • La période s'étendant de juin à octobre qui coincide avec les vacances scolaires. L'air y est plus doux qu'en janvier, les risques d'averses sont minimes.

Nous avons choisi le mois de janvier, entre autre, car nous souhaitions observer le Kilimandjaro enneigé et nous ne fûmes pas déçus car selon les dires de notre guide, il n'avait pas neigé autant depuis au moins 10 ans.

Quel organisme pour l'ascension du Kilimandjaro ?

Avant tout il faut savoir que l'ascension du Kilimandjaro est assez onéreuse, en tous cas plus onéreuse qu'une ascension au Népal. A titre indicatif, les 7 jours d'ascension par la voie Machame nous sont revenus plus cher que 21 jours pour le tour des Anapurnas au Népal.
Ceci est principalement dû au coût d'entrée dans le parc du Kilimandjaro.
La plupart des voyages proposés par des tour-operateur français en formules tout compris nous paraissaient trop élevées.

Nous avons eu la curiosité de chercher sur le web et avons trouvé une agence qui travaillait en étroite collaboration avec une équipe tanzanienne. J'emploie volontairement l'imparfait car j'ai récemment appris que cette agence française n'existe plus !
Les premiers contacts se sont faits via une intermédiaire de voyage française. Très rapidement nous avons compris que nous avions tout interêt à nous engager avec cette agence.

  • Le tarif proposé très attractif pour 7 jours c'est-à-dire 1 jour de plus que les tour-operateur "classiques" français, ce qui permet une meilleure acclimatation. Ce tarif comprend l'entrée au parc du Kilimandjaro, l'équipement de camping, tous les repas, les nuits d'hôtel à l'arrivée et la veille du départ, le transport entre Nairobi et Moshi. En revanche il ne comprend pas le billet d'avion.
  • Le guide est anglophone et très expérimenté (déjà plus de 300 ascensions du Kili !)

Et comme nous avons eu la chance, en s'y prenant à l'avance, d'obtenir un bon tarif pour les vols, notre séjour nous a finalement coûté environ 400 euros de moins que la proposition de Nomad aventures alors que l'ascension a duré 1 jour de plus.

Quelle voie pour l'ascension du Kilimandjaro ?

Il existe de nombreuses voies pour effectuer l'ascension du Kilimandjaro, les plus connues étant la voie Machame et la voie Marangu :

  • La voie Machame (whisky route), qui est celle que nous avons choisi, est celle que la plupart des guides considèrent comme la plus belle. Mais dans le même temps, elle est plus difficile que la voie Marangu.
    La différence majeure vient de l'hébergement qui se fait sous tente avec le confort que l'on connait...
  • La voie Marangu (coca cola route) est la plus ancienne et populaire, les nuits se passent dans des refuges rendant les conditions moins difficiles que via la voie Machame.

Les autres voies sont la voie Rongai, la voie Umbwe et la voie via la plateau de Shira. Nous vous conseillons de discuter de la voie à emprunter directement avec l'organisme que vous aurez choisi. Le guide saura vous aiguiller en fonction des capacités et des attentes de chacun.

Préparation physique

Cette ascension quoique mythique ne nécessite pas d'être extrêmement sportif ou habitué aux randonnées en haute altitude. Aucune connaissance en alpinisme n'est nécessaire car il s'agit bien d'une "simple" randonnée sur des terrains praticables. L'ascension du Kilimandjaro est d'ailleurs ouverte aux enfants à partir de 10 ans.

Ceci dit, être en forme, entrainé ne pourra qu'augmenter votre confort et votre bien-être sur les pentes du toit de l'Afrique.

Le meilleur conseil que l'on puisse donner est de commencer à s'entrainer 3 ou 4 mois avant le départ en faisant des marches et/ou course à pied régulières et en augmentant progressivement la durée. Pour les citadins, dans la mesure du possible, marchez au lieu de prendre le bus, préférez les escaliers à l'ascenseur etc.

Autres photos dans la même catégorie