Image de présentation de l'Irlande

Carnet de voyages en Irlande

Journée aux îles d'Aran

paysage des îles Aran Ce chapelet de trois îles comprend Inis Mór, la plus grande et la plus visitée, Inis Meáin et Inis Oírr.
Les îles d’Aran sont situées dans l’ouest de l’Irlande, donc dans l’Atlantique nord, à la sortie de la baie de Galway.

Traversée vers Aran islands

J’ai choisi de visiter Inis Mór car d’après la famille irlandaise qui m’accueille, c’est la plus intéressante des trois.
Le bateau assurant la liaison entre Ros a' Mhíl et Inis Mór part à 10h30. La traversée dure 45 minutes et coûte 25€ auxquels il faudra ajouter 5€ de parking si vous êtes venus en voiture.
Notez qu’il est aussi possible d’y aller en avion depuis l’aéroport de Galway pour le double du prix.

A vélo à travers l'île

Une fois arrivé sur l’île, il est très facile et rapide de louer un vélo pour la journée. Il en coûte 20€ dont 10€ sont rendus lorsque le vélo est ramené, c’est-à-dire que la location d’un vélo sur les îles d’Aran ne coûte que 10€ !Arbre penché Sur la carte fournie, trois circuits sont proposés. J’ai choisi le plus long (violet) donc celui qui permet de découvrir la plus grande partie de l’île et ses trésors.
L’idéal, selon moi, est de commencer par la route côtière car elle est, par nature, plate ce qui permet un échauffement en douceur. Les paysages sont superbes et la vue sur les côtes irlandaises imprenables. Les murs de pierre séparant les parcelles donnent un cachet particulier.

Ceci dit, la route n’a pas résisté aux dix tempêtes hivernales que l’Irlande de l’ouest a rencontré cette année. La route est donc interdite aux véhicules mais reste accessible à vélo sous réserve que vous ne rechigniez pas à le porter par moment pour traverser les éboulis qui ont remplacé le bitume.

ane des iles d'aranEn chemin je croise de jolis oiseaux, deux faisans, des canards au plumage blanc/marron et au bec orange, des cygnes, un héron, des vaches et des ânes aux longs poils. Rien d’autre, pas une voiture, pas un vélo, pas un humain. Je n’entends que les vagues et les sons de la nature… le bonheur !
Je suis surpris de ne pas voir un seul mouton de toute la journée alors que jusque là j’en ai croisé des centaines à travers l’Irlande.

A faire sur Inis Mór

Après à peine 45 minutes j’atteins déjà le village d’où on peut rejoindre à pied le fort. Au passage j’admire la superbe plage de sable blanc et aux eaux claires. C’est surtout l’emplacement de cet ancien fort qui impressionne, au bord d’une haute falaise.

worm holeAprès le fort, je fais l’impasse sur les sept églises afin de me diriger vers le « worm hole » (Poll na b'peist), une piscine rectangulaire naturelle qui se remplit d’eau de mer au gré des vagues qui la submerge. Lorsqu’il n’est plus possible d’avancer à vélo, je continue à pied en suivant les indications écrites à la bombe rouge à même la roche. Le vacarme des vagues s’écrasant sur les falaises est impressionnant et visuellement très spectaculaire lorsque d’énormes gerbes d’eau surgissent verticalement ! Superbe et effrayant à la fois. Sur place, c’est assez bluffant, on jurerait que la piscine a été faite par l’homme tant le rectangle est parfait.

Le temps passe, il est déjà 15h. La route du retour vers le port est plus vallonnée, ça fait chauffer les cuisses mais ce n’est quand même pas le tour de France, ça reste faisable.

Je m’arrête ici et là pour profiter du paysage et arrive au village de Kilronan vers 15h40. Je déguste une glace puis vais rendre mon vélo. Je marche dans le (petit) village jusqu’à la plage puis vers le port. Je prends le premier bateau qui part à 16h30. La douce langueur provoquée par le grand air, le vélo, la marche et le tangage du bateau ne tarde pas à se transformer en sérieux coup de barre mais je ne m’assoupie pas car je veux profiter du paysage.

Une fois à terre il me reste environ 45 minutes pour rallier Galway après cette extraordinaire journée passée sous un soleil radieux et une température idéale pour faire du vélo sur les îles d’Aran.

Autres photos dans la même catégorie