Annonces Google

Climat du Pantanal

Déclarés réserve naturelle et patrimoine naturel de l'humanité par l'UNESCO, les 230000 km² du Pantanal sont régis par le cycle des eaux.

Saison des pluies

Pendant la saison des pluies, de novembre à mai, le Pantanal devient la plus grande surface humide de la planète en raison des inondations provoquées. Les animaux doivent alors se réfugier dans des zones plus élevées. Les déplacements deviennent quasiment impossibles si l'on n'a pas de bateau.
On peut confirmer que la saison des pluies s'étend bien jusqu'à mai... on a testé pour vous ;) Les difficultés de déplacement ne sont pas une légende ! Mieux vaut aimer la boue ;) A l'issue du séjour dans le Pantanal nous avons rejoint la civilisation à Rio de Janeiro où nous avons jeté nos chaussures tant elles avaient souffert. L'une des premières activités à Rio fût donc de racheter de quoi se chausser.

Saison sèche

A la saison sèche, les eaux se retirent laissant ça et là des lagons et marres où de multiples poissons se font piéger pour le plus grand bonheur de leurs prédateurs. Cet apport de nourriture permet d'assurer le cycle de reproduction de tous et spécialement des oiseaux migrateurs.

Faune du Pantanal

Ce balai des eaux qui se répète depuis des millénaires assure la pérénité du Pantanal et la richesse de sa biodiversité. C'est ainsi que la région accueille de nombreux toucans, araçari et surtout une espèce endémique du Pantanal, l'ara bleu, superbe oiseau au cri rauque qui figure parmi les espèces en voie de disparition.

Les oiseaux

Le Pantanal est le paradis des ornithologues. De très nombreuses espèces d'oiseaux vivent dans les plaines du Pantanal, temporairement pour les migrateurs ou en permanence pour d'autres. Il serait trop long de tous les distinguer ici mais citons parmi les plus marquants les aras, toucans et autres cigognes.

Les animaux emblématiques

Parmi les plus emblématiques animaux du Pantanal, on peut citer le jaguar, que nous n'avons pas eu la chance d'observer, l'anaconda ou encore le caïman yacaré. En tout une cinquantaine de reptiles vivent dans les plaines de la région.
Le plus curieux de tous est probablement le capybara, ce mammifère, plus gros rongeur du monde, qui ressemble à un énorme rat.

Autres points d'intérêt du voyage au Brésil

  • Les chutes Iguazu sont une des plus spectaculaires chutes d'eau du monde dans un parc national d'une grande richesse naturelle.
  • Rio de Janeiro est une étape indispensable au Brésil. Connue pour ses plages, son carnaval ou le christ rédempteur, la cité des cariocas possède de nombreux atouts.
  • Parati est un petit coin de paradis. Ancienne ville coloniale qui en a agrdé le charme, Parati est entouré de paysages à couper le souffle incluant des plages de rêve.
  • Le Minas Gerais est un état du Brésil qui connut son essor lors de la ruée vers l'or et mérite au minimum une visite des villes Tiradentes et Ouro preto.

  

Ressources sur le voyage

Recherche de vols

Ressources culturelles

Séjours